loading spinner
Panier (vide) 0
Promotions Nouveautés

relachement

Le relâchement cutané :

la marque du temps qui passe

Le vieillissement cutané dépend de plusieurs facteurs internes (âge, hormones,…), mais aussi externes (stress, fréquentes expositions au soleil, agressions externes comme le vent, la pollution, le climat,…).  Il se manifeste sous différentes formes, dont les rides et la perte de fermeté.  Dès 35-40 ans, les rides deviennent de plus en plus visibles, la peau commence à perdre du rebond et de la fermeté, devient moins souple et se déshydrate.

La formation des rides et la perte de fermeté sont dues à une baisse de régénération de la peau impliquant les acteurs suivants :

Les kératinocytes, responsable du renouvellement cellulaire

Les kératinocytes sont des cellules constituant 90 % de la couche superficielle de la peau. Ils synthétisent la kératine, une protéine fibreuse et insoluble dans l'eau, qui assure à la peau sa propriété d'imperméabilité et de protection extérieure. Les kératinocytes passent progressivement de la couche basale vers les couches supérieures jusqu'à la couche cornée où ils forment une couche de cellules mortes. Celle-ci constitue une barrière de protection et réduit la perte d'eau de l'organisme. Les kératinocytes sont en perpétuel renouvellement. Ils mettent environ 1 mois pour aller de la couche basale à la couche cornée. Avec l’âge, le renouvellement cellulaire des kératinocytes est ralenti. Les kératinocytes sont ainsi de moins en moins nombreux. L’épiderme devient alors irrégulier et moins lisse : la peau s’affaisse et le sillon se creuse de plus en plus pour former des ridules, puis des rides installées.

Le collagène, responsable de la de fermeté

Le collagène est une protéine fibreuse présente dans le derme. Ce collagène est responsable  de la résitance, de la fermeté et de la bonne hydratation de la peau. Les fibroblastes, cellules de soutien , attachent et lient entres-elles les fibres de collagène afin de former un réseau dermique réticulé très stable. Ces mêmes fibroblastes sont capables d’agir sur la rétraction et la contraction des fibres de collagène en cas de besoin. Cette réticulation confère à la peau sa solidité, sa fermeté et sa résistance mécanique. Avec le temps, ces points d’attaches « cellules-matrice » s’appauvrissent, les interactions sont moins nombreuses, les fibroblastes ont de plus en plus de mal à contracter les fibres. La peau perd donc progressivement sa fermeté. D’autre part, le derme s’atrophie du fait de la raréfaction des faisceaux de collagène. Celui-ci se réticule en fibres insolubles et perd sa capacité de rétention d’eau. La peau est alors moins hydratée, les rides font leur apparition.

L’élastine, responsable de la souplesse et de l’élasticité

L’élastine est également une protéine fibreuse. Cette fibre, beaucoup plus fine, a une structure particulière qui lui permet de s’étirer, de se déformer et de revenir à sa position initiale. Les structures d’ancrage qui assure le pontage entre les différentes unités de l’élastine sont réalisées par des dérivés d’acides aminés. Grâce à l’élastine, la peau s’adapte aux micro-contractions quotidiennes. Elle vit sans se marquer, ni se déformer, puisqu’elle tend à reprendre sa forme initiale après chaque mouvement. Cependant, cette élastine si précieuse pour la peau s’altère au fil des ans. L’élastase est une enzyme produite par les cellules cutanées. Elle s’attaque et détruit les fibres d’élastine. Le vieillissement est responsable d’une augmentation de l’activité de l’élastase. Cette élastase coupe la plupart des structures d’ancrage des élastines entre-elles. A l’inverse des autres composants de la peau, l’élastine est incapable de se renouveler correctement à l’age adulte. Elle n’est donc plus fonctionnelle.Parce que la peau perd son capital élastique, tous les signes de l’âge s’impriment et s’accentuent.

Les radicaux libres, responsable du vieillissement prématuré

Les radicaux libres entraînent des dommages à notre organisme un peu comme la rouille sur le métal, ils s'attaquant aux tissus et aux cellules de notre organisme, accélérant ainsi leur vieillissement.La première source de radicaux libres est tout à fait normale et naturelle. Elle est produite par l'activité même de nos cellules, soit la respiration tissulaire. En fait, chaque fois que l'on respire, l'utilisation de l'oxygène par l'organisme entraîne la formation de radicaux libres. Heureusement, les radicaux libres, résultant de ce phénomène naturel, peuvent être assez facilement neutralisés grâce aux antioxydants dont peut disposer notre organisme si nous lui fournissons les éléments nutritifs nécessaires. La deuxième source de radicaux libres provient de facteurs externes et pose nettement plus de problèmes à l'organisme. En effet, les recherches démontrent que les radicaux libres sont générés par de nombreux facteurs de l'environnement ainsi que par certaines habitudes de vie tels que: pollution, expositions aux UV, alcool, fumée du tabac, pesticides,…

Les radicaux libres produits au cours du temps attaquent et détruisent les structures cellulaires cutanées, notamment les fibroblastes. Altérées et fragilisées, ces cellules n’assurent alors plus correctement la synthèse des fibres fondamentales de collagène et d’élastine, protéines responsables de l’élasticité et la tonicité de la peau. Synthétisées en moindre quantité, la peau devient molle. Ce relâchement du tissu conjonctif dermique est souvent lié avec un dessèchement de la peau (modification souvent hormonale due à l’âge) provoque une perte d’élasticité et de fermeté cutanée. La peau « craque », faisant apparaître à sa surface des sillons plus ou moins profonds.

UNE ARME EFFICACE CONTRE LE VIEILLISSEMENT

Les laboratoires Spinée propose un actif anti-âge complet, multifonctionnel et très efficace avec une action prouvée sur l’homme : le SepiliftTM DPHP.  Des études in vivo ont permis de montrer que SepiliftTM DPHP, utilisé à 1% pendant 4 semaines sur des volontaires :

      • « lifte » les effets du vieillissemnent : les rides et ridules s’estompent, la peau lissée et remodelée retrouve un aspect plus jeune
      • hydrate très efficacement la peau au cours du temps : elle devient plus souple, moins tirée, donc moins sujette à la formations de petites crevasses…

Des études in vitro ont expliqué l‘efficacité antirides de SepiliftTM DPHP :

      • véritable réveil cellulaire, SepiliftTM DPHP favorise les interactions « fibroblastes-matrice », stimulant ainsi la réorganisation et la contraction des fibres de collagène : la peau retrouve alors sa fermeté et une excellente tonicité
      • luttant contre la production d’élastases, SepiliftTM DPHP protège les fibres d’élastine, restituant à la peau son élasticité et la prévenant contre l’apparition des rides
      • luttant contre la production de radicaux libres, SepiliftTM DPHP protège le capital cellulaire de la peau, essentiel à la bonne santé cutanée.

Après 1 mois de traitement, SepiliftTM DPHP renforce l’architecture de soutien de la peau.

Protégée et raffermie, elle retrouve ainsi sa force et sa tonicité originelle.

Découvrir la GAMME LIFTER ET RAFFERMIR